Raquettes à neige

A toute personne passionnée de montagne l’hiver ou qui a l’envie de découvrir : que vous soyez valides ou en situation de handicap moteur ou sensoriel. Des personnes d’âges et d’horizons différents se croisent et s’investissent pour un même but : découvrir la montagne et arpenter les espaces naturels. 

Partage et entraide sont au cœur du projet. 

Nos sorties s’adressent à un large public : hommes, femmes, étudiants, actifs, retraités, valides et personnes présentant un handicap moteur, sensoriel ou neurologique. Si vous aimez la nature et les rapports humains, ces sorties partagées sont faites pour vous, pourvu que vous ayez envie de rencontres.

C’est une pratique utilisant le matériel habituellement fait pour permettre à un skieur assis en situation de handicap de dévaler les pistes. Nous utilisons en effet les fauteuils-skis en les tractant et les sécurisant avec des randonneurs en raquettes. Les personnes assises dans les fauteuils-skis sont confortablement installés et réchauffées par des protections “grand froid”.

Les randonneurs handicapés qui marchent sont simplement accompagnés ou guidées par les valides.

Nous avons à cœur de permettre au plus grand nombre l’accès aux espaces naturels. Aussi nous évaluons ensemble vos besoins et limitations. Nous ne prenons pas en charge de soins médicaux lors des séjours. Un certificat médical de non contre-indication à la pratique vous sera demandé en complément. 

Il est impératif que vous preniez connaissance des exigences d’équipement personnel pour participer, et profiter au mieux du séjour sans mettre le groupe et vous même en difficulté.

En fonction de certaines contraintes, nous pouvons prendre la décision de vous orienter vers un séjour dont la difficulté et la durée vous seront plus adaptés.

Enfin, si nous estimons que les conditions matérielles et sanitaires ne sont pas réunies pour assurer votre aide à la vie quotidienne, nous nous réservons le droit de vous demander la présence d’un tiers-aidant. Les surcoûts (hébergement repas) liés à la présence de ce tiers-aidant seront alors à votre charge.

4 randonneurs valides sont nécessaires pour tracter un fauteuil-ski et permettre à un passager handicapé non-marcheur de profiter du séjour.

Lorsque vous êtes pilote, vous allez être mobilisé pour tracter le fauteuil-ski.

Il est nécessaire d’avoir déjà eu une expérience de la randonnée en raquettes pour être pilote.

Vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas un fauteuil-ski ou vous découvrez la randonnée en raquettes, mais vous voulez quand même partager des activités de montagne avec l’un de nos groupes, ce statut est fait pour vous.

Vous pourrez aider les marcheurs handicapés, par exemple en guidant une personne non-voyante.

Vous participez aussi à la vie du groupe et l’aide aux personnes handicapées dans la vie quotidienne.

10 à 17 personnes constituent le groupe, soit :

1 à 2 personnes en situation de handicap moteur

1 à 2 personnes présentant un handicap sensoriel ou neurologique

6 à 12 participants valides : pilotes et accompagnants simple

1 responsable du groupe, Accompagnateur en Montagne si nécessaire

Les inscriptions se font au fur et à mesure des places disponibles en contactant l’association par mail contact@umen.fr ou par téléphone 05.62.24.24.18

Nous nous chargeons d’évaluer chaque demande afin de constituer des groupes homogènes, tant sur le niveau de pratique que sur l’équilibre du groupe H/F et autonomie/dépendance.

Sur nos sorties « partagées », pas de personnel médical ni d’auxiliaires de vie ; la vie en communauté s’articule grâce aux contributions des participants.

En fonction de son handicap, un participant peut avoir des besoins divers : aide pour manger, pour s’habiller, se coucher, faire sa toilette… Chacun, en fonction de sa sensibilité et son expérience apporte son aide à ceux qui en ont besoin.

Nous vous conseillons de toujours demander à une personne handicapée si elle a besoin d’aide et comment vous pouvez l’aider, avant d’intervenir.

Si partir en séjour avec UMEN est, pour vous, une première approche du handicap, il est normal d’avoir quelques appréhensions. Des adhérents habitués sont présents sur les sorties et auront à cœur de vous transmettre leur expérience. Progressivement, vous pourrez vous impliquer auprès des participants handicapés.

Et si cela s’avère plus difficile que vous ne le pensiez, il y a beaucoup d’autres façons de s’impliquer pour le bon déroulement du séjour (préparation des repas, des pique-nique, montage des tentes etc…).

Chacun trouve sa place dans le groupe sans aucune pression, seule l’envie du partage et de la bonne volonté sont indispensables !

Pas de limite d’âge ! Sur les sorties, toutes les générations se mélangent. La seule contrainte étant la capacité à suivre le groupe en randonnée, les différents statuts proposés permettent à chacun de trouver sa place sur la sortie.

Nous acceptons un mineur, s’il est autonome et ne requiert pas spécialement l’attention d’un adulte. En revanche nous demandons que les mineurs de moins de 15 ans soient accompagnés d’un adulte référent. 

L’association dispose d’un véhicule adapté pouvant accueillir une personne en fauteuil manuel. Nous ne pouvons prendre les fauteuils électriques en séjour.

En ce qui concerne les hébergements, nous recherchons le meilleur compromis entre son emplacement par rapport au lieu de pratique, le confort qu’il propose et son coût. Aussi les hébergements sélectionnés ne disposent pas toujours d’aménagements parfaitement adaptés. Nous faisons en sorte qu’ils soient « adaptables »…

Si ce critère est important pour vous, il faut nous le faire savoir afin que nous évaluions les possibilités.

Lors des séjours UMEN, chaque personne, valide ou handicapée, est considérée comme un participant et s’acquitte d’une participation financière aux frais.

Cette participation financière permet de s’assurer que tous soient animés par le même esprit de « partage ».

La participation financière d’une personne handicapée en Joëlette est au plus, équivalente à celle qu’un valide paierait en « milieu ordinaire » (ex, dans une agence spécialisée en voyage de randonnée)

Il est demandé à un marcheur handicapé une participation financière réduite à 85% de celle d’une personne handicapée en Joëlette.

Dans un souci d’équité, le randonneur valide participe, par son engagement dans le séjour (physique et logistique), plus une contribution financière réduite à 30% de celle d’une personne handicapée pour un pilote ; et à 45% pour un accompagnant simple.

Notez que ces montants ne permettent pas de couvrir la totalité des frais engagés, l’association recherche en complément des financements (subventions, fondations et entreprises) afin de rendre viable économiquement le projet.

Load More